La mode, sa révolution !

Est-ce que j’ai vraiment besoin de ce vêtement  (question rationnelle) ou est-ce que je devrais l’acheter pour rentrer dans les codes de la mode (question irrationnelle) ou pour ne pas passer pour la fille qui porte toujours les mêmes fringues au bureau (question stupide) ?  Oui, les gens se posent cette question (et c’est bien triste), sans savoir que cela finalement continuer à engraisser le système des entreprises du Fast Fashion.

De mon point de vue, je préfère avoir moins de fringues mais de bonne qualité, coton bio, tricotté main ou une belle écharpe en cachemire pour l’hiver. Vaut mieux faire moins et mieux, que trop avec une mauvaise qualité.

Alors oui, nous grandissons, la population ne cesse de s’accroître mais pas notre planète…Nous avons dû mal à trouver de la place, et pourtant oui il faut produire encore et encore beaucoup de vêtements, les dictats de la mode sont aussi présents !!

Avec la grande tendance des années 2000 à nous parler du développement durable, les marques nous parlent de responsabilité sociale, alors on se pose la question des marques d’habits, C’est indéniable, on ne peut pas vivre sans. Soyons désormais dans la peau d’un consommACTEUR ! Alors comment cela se passe, où, comment, et qui fait mon habit, Who made my cloth?

belgium-honest-by-1

Le mouvement est lancé, il est temps que la mode change, qu’elle soit en pleine révolution ! Nous parlons dans cet article du mouvement « Fashion Revolution », initié sous l’impulsion de l’atroce accident du Rana Plaza d’avril 2013 à Dhaka. L’ensemble des marques sont pointées du doigt mais elles ne répondent pas et renvoient la balle au fait qu’elles ne sont pas au courant, que leurs fabricants font appels à d’autres sous-traitants et etc etc..Alors QUI EST RESPONSABLE ?! Et comment aider ces familles qui n’ont reçu aucune compensations et explications.

Il est temps que cela cesse !

Alors moi aussi, de mon côté, j’ai souhaité aussi m’impliquer à ma manière en vous présentant le mouvement au Népal.

16174542_603067139885182_1601535839463506726_n

Rencontre avec Theresa Bastrup Hasman, responsable coordinatrice du mouvement au Népal

Quelles sont vos actions et missions ?

Le Népal est un petit pays enclavé qui propose des artisanats et des tissus de qualité. De ce fait, nous avons pour objectif de créer du lien entre les producteurs du réseau Fashion Revolution Nepal et les acheteurs qui souhaiteraient développer des collections dîtes de « niche ».

En lien avec les artisans du réseau, nous organisons des ateliers et des rencontres régulières afin d’échanger sur chacune de leur expérience, de comprendre les challenges de chacun et d’évaluer des possibilités de collaboration entre artisans. C’est une excellente plateforme pour apprendre des uns des autres.

Nous menons des actions de sensibilisation auprès du grand public au Népal à travers l’événement annuel qui aura lieu cette année du 23-30 avril 2017, dates relatives au tragique accident du Rana Plaza.

Dans les grandes lignes, quels sont les objectifs de 2017 ?

Cette année, nous souhaitons sensibiliser et mettre l’accent sur le nettoyage de l’eau usé (eau qui a été utilisé pour la teinture des tissus). Des ateliers de sensibilisation auprès des artisans du réseau seront organisés comme présenté dans cette vidéo.

 

Informez-vous !

Visitez leur site et likez leur page pour suivre toute l’actualité du mouvement au Népal. Si vous êtes un acheteur, un designer, contactez Theresa pour plus d’information au sujet du réseau des artisans du Népal.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s